Émail - travail en céramique, par Jean Baptiste Harmey, potier

TRAVAIL DE CÉRAMISTE : L’ÉMAIL

Conseil pour la création d’émail en poterie :

A travers un exemple : recherche de couleurs pour un émail sur une série de vases bleus.

Afin d’être le plus original possible, pour que nos poteries ou céramiques soient uniques et correspondent à notre inspiration créatrice du moment, il est important de pouvoir créer ses propres émaux.

 

Pour faire un émail, nous utilisons des colorants, des argiles et des oxydes.

Les colorants comme les oxydes peuvent s’utiliser directement sur le biscuit (1er cuisson) pour un rendu particulier.

Concernant l’émail, il faut bien sûr utiliser un émail neutre qui donnera brillance, solidité, protection et étanchéité.

C'est cet émail doit être coloré et modifié pour obtenir un rendu créatif.

 

Il existe deux manières de procéder: faire des essais de façon empirique ou calculer les formules chimiques, les masses molaires et autres procédés assez techniques.

Cette solution permet la création d’un émail extrêmement précis et pour peu que les composants soient identiques, la possibilité de les reproduire à volonté. Cette pratique demandant des connaissances et un apprentissage assez long.

  • C'est pourquoi la solution la plus simple (surtout si l'on n'est pas matheux ;)) est plutôt de travailler de façon empirique.

La première chose à faire est de mélanger les composants : des oxydes naturel, des colorants naturels ou non, voir des argiles et autres matériaux trouvés dans la nature ou chez notre fournisseur de produit céramique ou chimique.

Une fois les mélanges réalisés en fonction de notre inspiration ou des recettes trouvées par-ci par-là (et souvent modifiable), il est nécessaire d’appliquer ce mélange sur des tuiles* en 3 couches successives et décalées.

Bien sûr cette recette doit être à priori adaptée à la température de cuisson ou du type de cuisson choisi : cuisson en oxydation, cuisson en réduction, cuisson aux bois, cuisson en raku etc…

 

Ces tuiles sont ensuite cuites à la température souhaité et dans les délai impartis.

Après 24h environ de cuisson surveillée, il nous est possible de faire les constats de visu et d’appliquer si les résultats nous plaisent cet émail sur nos réalisations.

Puis de faire à nouveau les cuissons avec nos objets créés, bien sûr dans les conditions identiques.

 

Dans le cas ou le résultat ne serait pas à la hauteur de nos espérances, le mieux est de recommencer les tests sur des tuiles jusqu’au résultat souhaité. Il est préférable de faire des corrections par petites touches, en ne modifiant qu’un paramètre à chaque fois.

 

Attention : parfois l’application d’un émail sur une grande surface donne des résultats quelques peu différents.

 

*Les tuiles sont les morceaux issus de la céramique que nous utilisons pour notre travail.

Elles ont généralement une forme rectangulaire d’un format de 7 cm x 4cm.
Elles sont, suivant leur forme, soit allongées, soit munies d’un pied pour qu’elles puissent tenir debout. Cette dernière, verticale permet de vérifier si l’émail réalisé est très fusible ou non, c'est-à-dire coulant.

 

En conclusion, la création d’émail est un art passionnant qui donne toute sa créativité à nos céramiques.
C'est un art assez long, mais une fois obtenu le résultat à la hauteur de nos souhaits, un art fabuleux qui nous apporte de grandes joies.

 

Envie d'apprendre ?

Retouvez-moi dans mon atelier !

Travail de l'émail en poterie, par Jean Baptiste Harmey, artiste-céramiste
Posté dans Emaux contemporains, Techniques, Vases.

Artiste et professeur de Céramique par amour :)